Catégories Vtt34

Etude posturale vélo et vtt : optimiser sa position


Etude posturale vélo et vtt : optimiser sa position

Aimeriez-vous optimiser votre position VTT et vélo pour une meilleure performance et pour être plus à l’aise ? Nous vous conseillons d’effectuer une étude posturale. Vous aurez ainsi un réglage optimal de votre position sur votre VTT. Nous vous informons sur tout ce qu’il faut savoir sur l’étude posturale vélo et VTT.

Étude posturale : intérêt et séances

Une étude de la bonne posture à adopter sur un VTT ou un vélo va vous permettre de :

  • Booster votre plaisir.
  • Éliminer toutes les courbatures des muscles cervicaux et lombaires.
  • Favoriser le rendement et le confort.
  • Éliminer le feu aux pieds.
  • Augmenter le rendement.
  • Assurer un excellent aérodynamisme pour une meilleure performance.
  • Éliminer les tendinites.

Afin de bénéficier de tous ces avantages, vous devriez venir à un cours d’étude posturale avec :

  • Votre vélo.
  • Votre cuissard.
  • Vos chaussures.
  • Et vos anciennes cales.

Vous devriez définir votre “pratique cycliste” avec votre spécialiste. En effet, une position est sollicitée pour chaque pratique. Pour la définition de votre pratique cycliste, votre coach va étudier votre :

  • Durée de l’effort.
  • Intensité de l’effort.
  • Et vitesse moyenne.

Étude posturale : le déroulement

Étape 1 : la discussion

Avant toute chose, vous devez bien discuter avec votre spécialiste, vous allez surtout justifier votre venue. Cela permettra à votre coach de vous cerner (pratique cycliste, défauts, niveau de pratique passé et actuel, et ancienneté dans le VTT ou vélo).

Étape 2 : les mesures morphologiques

Après la discussion, votre spécialiste va effectuer des mesures morphologiques en mesurant :

  • Votre poids.
  • Votre taille.
  • La longueur de vos avant-bras.
  • La longueur de vos bras.
  • La longueur de votre buste.
  • La largeur de vos épaules.
  • La longueur de vos jambes, cuisses et l’entrejambe via le “système de vérin pneumatique”, par exemple.
  • Votre souplesse lombaire.
  • Et la longueur de vos métatarses et vos pieds. 

Étape 3 : l’intégration des particularités et le calcul de votre position vélo et VTT

Votre coach va ensuite évaluer quelques particularités :

  • Type de cintre.
  • Type et modèle de selle.
  • Type et modèle de pédales (bioposition).
  • Et type et modèle de chaussures (cambrure de semelles).

En associant ses particularités avec les mesures morphologiques de la seconde étape de l’étude posturale, votre spécialiste pourra calculer votre position. 

Le coach d’étude posturale vélo et VTT doit étudier la hauteur d’axe des pédales, la cambrure des semelles, le creux de la selle, et la profondeur et la hauteur du cintre. Nous tenons à souligner que “le creux de selle” n’est autre que l’endroit naturel qui va se creuser naturellement ou qui est creusé quand vous vous assoyez sur la selle de votre VTT. Certaines selles possèdent des creux mouvants variables lorsqu’elles sont en charge, ou en fonction du poids du cycliste.

Sachez que vous devez bien vous asseoir sur le creux de selle de votre vélo ou VTT pour une cale parfaite. Dans le domaine su cyclisme, plusieurs cyclistes parlent de “puissance“. Mais ce n’est pas le cas, lorsqu’une puissance est transmise, le moindre glissement vous fera perdre de rendement. Ce dernier équivaut à une perte de puissance. 

En étudiant les selles en vente sur le marché, vous remarquerez un écart de 3,5 cm entre les plus longues et les plus courtes. Vous verrez un écart de 2,5 cm pour les creux de selle. Au total, le cycliste bénéficiera d’un écart de 6 cm. Ce dernier va vous faire passer d’une position efficace et confortable à une position impossible sur un VTT ou un vélo.

Étape 4 : le calcul des positions des 3 points d’appui

Sachez que les 3 points d’appui (cintre, selle et pédales) sont à régler pour chaque cycliste. Votre spécialiste va calculer la position de chacun de ces 3 points d’appui, pour optimiser une meilleure position sur vélo et VTT.

Étape 5 : la vérification et la comparaison des réglages de votre vélo ou VTT

Cette étape consiste à l’analyse des écarts. Grâce aux écarts mesurés par le spécialiste, le spécialiste pourra justifier ou non les pathologies décrites sur un vélo bien déterminé. Ainsi, le spécialiste va pouvoir régler votre VTT pour assurer votre aise.

Étape 6 : le contrôle visuel

Après toutes ces étapes, le spécialiste de l’étude posturale va pouvoir contrôler visuellement le résultat de ses réglages finaux. Si besoin, il peut effectuer un contrôle sur route ou sur home traîner. 

Ces étapes peuvent varier en fonction de la discussion réalisée. Si vous avez par exemple des soucis au niveau de vos pieds lorsque vous êtes sur votre VTT, les spécialistes de l’étude posturale peuvent analyser les appuis de la chaussure.

Étude posturale : l’outil utilisé

Cela varie d’un spécialiste à un autre. Toutefois, la majorité des spécialistes de réglage de vélo et VTT se fient à leur haut niveau pour effectuer une étude posturale. En effet, le cycliste devra pouvoir rerégler lui-même son vélo en cas de problème, après cette étude. Si le spécialiste utilise des appareils, vous aurez du mal à reproduire ses réglages.

Un spécialiste qualifié doit avoir un certain niveau pour :

  • Vérifier si la selle est dans l’axe du VTT, et est horizontale.
  • Mesurer le recul du bec de selle en utilisant un mètre ruban.
  • Vérifier l’écart entre la hauteur du cintre et celle de la selle.
  • Mesurer l’alignement de la selle vis-à-vis du VTT.

D’autres spécialistes utilisent des appareils sophistiqués, et les cyclistes peuvent y revenir réeffectuer des réglages de leur VTT, en cas de besoin.

Étude posturale : la position sur les 3 points d’appui

Vous connaissez sûrement la formule physique : Puissance = Force x Vitesse.

En tant que cycliste, vous n’aurez pas besoin de beaucoup de force, mais plutôt de la puissance. Grâce à une bonne position, vous aurez une fréquence de pédalage plus optimisée. En moyenne, un cycliste a une capacité comprise entre 90 et 120 tr/min. 

Le réglage des 3 points d’appui (cintre, celle et pédales) va dépendre de :

  • Vos possibilités morphologiques et physiques.
  • Et votre activité cycliste.

La selle

Pour les femmes, la selle est réglée vers le bas avec un bec penchant. Pour les hommes, son réglage se fera plutôt à l’horizontale. Si besoin, celui des hommes peut également avoir un léger penchant vers le bas. 

Le réglage de la selle est élément très délicat de l’étude posturale. En effet, suite à un mauvais réglage, les cyclistes peuvent rencontrer des problèmes honteux (dysurie après 4 heures de VTT ou vélo, insensibilité de la verge, etc.).

Pour un usage optimal, la selle de votre vélo sera tenue au milieu de ses rails via la tige de votre selle. Si votre spécialiste effectue un déport trop marqué vers l’arrière ou l’avant de votre VTT; il peut y avoir une flexion ou rupture du châssis. Votre bassin sera ainsi basculé dans un sens.

Les pédales

Les chaussures

Le réglage des pédales de votre VTT débute par l’achat de chaussures. Nous vous conseillons d’acheter des chaussures ainsi que deux paires de socquettes :

  • La première paire doit obligatoirement remplir la totalité de vos chaussures. Toutefois, veillez à ce que ce ne soit pas serré.
  • La seconde paire assurera le serrage de vos pieds dans chaque chaussure.

Nous vous déconseillons fortement d’acheter des chaussures ayant une pointure en plus. Cela provoquera des pathologies, puisque les sangles seront serrées. Cette situation favorisera l’inhibition de votre retour veineux.

Les cales

Votre spécialiste de l’étude posturale doit ensuite vérifier la possibilité de réglage des cales selon :

  • Ses points d’ancrage.
  • Et la longueur de vos métatarses. 

Si vous avez des cales :

  • Sur engagées : il va y avoir une grande force avec :
    • Des risques de “feu” aux pieds”.
    • Et une perte de vélocité.
  • Sous engagées : il va y avoir une grande vélocité avec :
    • Des risques de tendinite de votre tendon d’Achille.
    • Et une perte importante de force.

L’engagement des cales de votre vélo ou VTT doit ainsi être au juste milieu. 

Le cintre

La position de votre cintre va dépendre de :

  • Votre souplesse lombaire.
  • La longueur de vos bras.
  • Et la longueur de votre buste.

Bien évidemment, l’activité cycliste est un critère indispensable avant chaque réglage d’une étude posturale. Le mieux est de placer le cintre près de la selle, plutôt bas. Ainsi, lorsque vous prenez en main votre selle, vous n’aurez pas à le tirer, mais plutôt le pousser sur son creux afin de se caler. Il s’agit notamment de la position “bras cassés”. Grâce à cette position, le cintre de votre VTT va vous servir d'”amortisseur“. Il va éliminer les petites vibrations causées par la chaussée, et assurer votre confort. 

La majorité des cyclistes sont surpris par cette position du cintre au début. Mais après quelques minutes sur le vélo, ils comprennent ses avantages :

  • Meilleur relâchement.
  • Plus de possibilités pour incliner le buste.
  • Meilleures capacités de production d’efforts.
  • Meilleur confort.
  • Et meilleur aérodynamisme.

Votre spécialiste doit également assurer le réglage des cocottes de votre VTT, en plus du cintre. Ils doivent se trouver à environ 15 à 20 mm du cintre. Ce réglage évitera les pathologies du poignet, et assurera une excellente prise en main. 

Étude posturale terminée

Cette étude n’est finie que lorsque vous le décidez, en tant que cycliste. Toutefois, il ne s’agit que d’une fin théorique. En effet, l’étude posturale inclut des suivis pendant un an. Sachez que votre spécialiste doit valider ses réglages lorsque vous roulez sur le terrain. Cette situation concerne notamment les pros.

Dans la majorité des cas, une étude de la position vélo et VTT mène à la détermination des cotes d’un cadre sur mesure (émaillage, comportement et géométrie).

Conclusion

Une bonne étude posturale doit se baser sur le calcul, et non sur les statistiques. Elle doit vous permettre de booster votre fréquence de pédalage pour plus de puissance. Une bonne fréquence de pédalage possède plusieurs avantages :

  • Une meilleure circulation sanguine.
  • Moins de contraintes tendineuses.
  • Moins de contraintes articulaires.
  • Et moins de contraintes musculaires.

Votre position VTT et vélo sera calculée en fonction de votre souplesse et votre morphologie. Ce réglage prend également en compte divers accessoires (chaussures, selle, cintre et pédales). Après une étude posturale, vous pouvez bénéficier d’un suivi des réglages pendant un an. Ce suivi pourra valider ces réglages, sur un point de vue plus réel.