Comme toute activité humaine, la pratique du VTT n’est pas sans risques : nous pouvons nous blesser ou blesser autrui, et l’on dénombre tout de même plus de 4500 accidents par an en France impliquant un vélo. Par ailleurs, l’objet de notre passion excite parfois la convoitise (vol) ou nécessite des réparations suite à une dégradation (tentative de vol ou accident).

L’idée de garantir ses biens et de prévoir de possibles atteintes à son intégrité physique remonte aux Babyloniens, qui ont inventé le concept de « prêt à la grosse aventure » : amis sportifs extrêmes ou adeptes des grandes randos en VTT, cela vous parle-t-il ? Il nous paraît donc utile de nous pencher sur la question. Si assurer son engin et cette activité n’est pas obligatoire au regard de la loi française, regardons tout de même ensemble ce que vos contrats de garantie obligatoires et facultatifs vous proposent, et les possibles avantages de contracter une assurance spécifique.

Responsabilité civile et VTT

La responsabilité civile est une obligation absolue car elle couvre les dommages que vous pouvez causer à autrui. À ce titre elle est généralement incluse dans les contrats multirisques habitation. Vérifiez tout de même que vous bénéficiez bien de cette garantie car si vous n’en avez aucune, vous devrez  rembourser tous les dommages à titre personnel, sans compter de probables et lourdes sanctions prononcées par la loi.

Accidents et VTT

Si vous êtes blessés lors d’un accident avec un véhicule à moteur, vous êtes intégralement indemnisés par l’assurance du responsable pour les dommages corporels, sauf si vous avez commis une « faute inexcusable » : erreur volontaire d’une exceptionnelle gravité qui vous a exposés, sans raison valable, à un danger dont vous auriez dû avoir conscience. Une garantie accidents de la vie, assurance facultative mais fortement conseillée, prendra en charge vos propres blessures.

Pour les dommages matériels, l’indemnisation dépendra des circonstances de l’accident et, si les torts sont partagés, de votre propre assurance. Penchez-vous sur les détails de votre garantie accidents de la vie afin de voir les caractéristiques concernant votre utilisation d’un vélo. Cette assurance étant facultative, pensez à en souscrire une si vous ne l’avez pas encore fait.

Plus important encore, une garantie sur les accidents de la vie vous couvrira également si vous êtes tombés de votre vélo sans intervention extérieure : indemnités journalières, compensation de perte de salaire, prestation d’invalidité, capital décès…

assurance vtt

Attention toutefois : certaines compagnies indemniseront si l’accident est survenu lors d’une pratique sportive ou de loisirs dite « occasionnelle ». Mais la pratique hebdomadaire et habituelle du VTT peut être exclue du contrat.

Vol et/ou dégradations d’un VTT

Ils ne sont indemnisés que dans des conditions assez restrictives dans le cadre d’un contrat classique. Ainsi votre assurance multirisque habitation ne couvrira ces risques que dans le cas où ils ont lieu à votre domicile. Or 50% « seulement » des vols de vélo ont lieu à domicile. Le vol ou des dégradations commises sur un parking, devant un commerce, chez un ami ou en pleine forêt ne seront pas couverts.

Il faut donc opter pour un contrat spécifique, en extension d’un contrat de garantie d’accidents de la vie par exemple ou, selon le cas, une assurance sport. Attention, certains contrats excluent de garantir un vélo électrique ou des vélos dont la valeur est supérieure à un certain montant, lisez bien les clauses et négociez avec votre assureur !

Protection juridique et VTT

Il s’agit d’une assurance facultative, qui vous propose de vous représenter et vous défendre devant les tribunaux en cas d’accident avec litiges. Votre assureur se charge des frais et des démarches.

Récapitulatif

Votre contrat multirisque habitation comprend :

  • La responsabilité civile, obligatoire, de tous les membres de votre famille,
  • Le vol et/ou la dégradation de votre/vos vélo(s) commis à votre domicile.

Un contrat de garantie des accidents de la vie, facultatif, couvrira également :

  • Le vol et/ou la dégradation de votre vélo n’importe où en dehors de votre domicile,
  • L’indemnisation des dommages matériels et corporels (en fonction des circonstances et des responsabilités dans l’accident),
  • Les frais engendrés par un accident sans intervention d’un tiers : invalidité, arrêt de travail, décès…

Pour ces deux derniers cas, certains assureurs font une distinction entre la pratique occasionnelle d’un sport ou de loisirs, et une pratique hebdomadaire et habituelle (qui peut être exclue du contrat) !

Une assurance spécifique, ou extension d’un contrat existant, vous permet de couvrir les dommages matériels subis par votre vélo lors d’un accident seul, y compris des vélos d’une certaine valeur ou électriques.

Pour en savoir davantage et comparer les offres existantes, nous vous invitons à utiliser ce comparateur d’assurance vélo : en indiquant la marque et le type de votre vélo, ainsi que son âge et sa valeur actuelle, vous pourrez accéder aux devis de diverses compagnies d’assurance et évaluer lesquels de vos besoins sont couverts au mieux.